Bonjour,

Les jours, semaines & mois défilent sans qu'un instant le temps m'accorde l'infime moment nécessaire pour venir dans ces lignes converser avec vous... Pardonnez-m'en, j'en suis la première affligée !!!

A Bordeaux donc aujourd'hui implantés, nous sommes au coeur de la Guyenne - qui, en occitan, se dit... Guiana... - (il n'y a pas de hasard !!!), ancienne région aux contours aujourd'hui tombés en désuétude. Je travaille depuis peu dans une médiathèque, aux problématiques naturellement tout à fait différentes de celles de Cayenne. Intéressant... mais quelque peu envahissant, puisque je quitte notre logis bordelais à 7 h 30 du matin pour y revenir environ douze heures après : que voilà de belles journées !!!

Il ne me reste donc que fort peu de temps pour ici vous rejoindre, j'en suis fort marrie.

Surtout que je lis (1/2 h de tram matin, autant le soir !) ; je sors d'"une fille sans qualité" ("Spieltrieb"), de Julie Zeh, publié chez Actes Sud en 2007 (chez Babel aujourd'hui). Quasi 500 pages nous plongent dans l'univers d'un désert affectif incommensurable d'une jeune fille, Ada, confrontée au machiavélisme d'un plus vieux, Alev, dans leur vie lycéenne quotidienne : deux profs, une femme, de la philo, de la musique, de la neige, une chute finale... Pas tout rose, traduction parfois un peu heurtée - volontairement ? -, mais un cheminement très crédible qui, au-delà des questions et inquiétudes qu'il suscite, au final restitue une belle humanité aux antagonistes : l'auteur s'impose comme une provocatrice particulièrement subtile. Très jeune, elle est juriste et impliquée dans la vie politique allemande. A découvrir, Actes Sud vient de publier une autre traduction d'elle.

Voilà ; c'était une petite reprise de contact. Je souhaite profondément revenir ici de plus en plus régulièrement, en avoir le temps malgré tout !

En cette période si agitée pour la Guadeloupe, puis la Martinique, je ne puis que penser à la Guyane à qui je souhaite une meilleure année que 2008 !

Et Vive Vaval !!!

A bientôt.