L'Hylesia Metabus est le vrai nom de dame papillon qui revient en un joyeux tourbillon nous prendre pour cible et nous rendre irascibles en nous envoyant ses milliers de fléchettes urticantes...

Tous les trois mois, puisque tel est son cycle, "ils" reviennent. Le site informatif http://www.infos-guyane.com/ indique que c'est en 1912 que la première "épidémie" est rpportée : c'est pas beau, ça : c'est bientôt le centenaire... Va falloir faire la fête... Ou plutôt leur faire leur fête ???

Je vous en ai souvent parlé, je ne vais pas à nouveau vous narrer comment s'en protéger au mieux. Ce qui m'interpelle, "en tant que citoyenne", c'est que ce phénomène vérifié comme progressif (beaucoup plus de cas cet été que l'an dernier), ne semble pas plus agiter les décideurs de la place. Parce que finalement, cette idée de piège à papillons n'est qu'une pragmatique solution : les attirer loin des habitations... Dans les rues des villes, à Cayenne comme à Montjoly, et sans doute à Matoury, les lampadaires brillent (enfin, pas partout !) les feux du stades scintillent. Si donc les édiles ne se réunissent pas pour mettre en commun des idées sur le sujet, les habitants de leurs cités vont fuir en forêt pour échapper à la hantise de la prochaine attaque...

Alors, si vous avez des idées sur le sujet, des amis ou relations "bien placés" ou compétents... soyez nombreux à leur en parler parce ce qui peut sembler anecdotique et sans importance à d'aucuns (mais pourquoi tu te grattes ! moi, je ne touche jamais à aucun bouton !) (bon, inutile de vous dire qu'ils n'ont manifestement pas été pris pour coeur de cible !) devient cauchemardesque pour d'autres, et je les comprends très bien : très stressant de ne point savoir s'"ILS" (enfin, plutôt "ELLES") vont être là, quand, et comment se débarrasser des fléchettes joyeusement éparpillées dans la maison : alors, moi, je vous demande de réfléchir en urgence sur le sujet, parce que c'est réellement un syndrome difficilement supportable ou du moins particulièrement énervant.

A très bientôt. Avant le prochain cycle, dans trois mois, des papillons cendre...