Il y a une dizaine de jours nous partîmes à la recherche de coqs de roche, ces superbes oiseaux à la robe orangée et à la coiffe "de même métal", que l'on voit si souvent représentés sur des photos locales...

Point ne vîmes de coqs, truffés de piqûres de moustiques nous fîmes - une jeune femme de nos connaissances avait ses bruns cheveux couverts de ces charmants insectes... -, mais grenouilles, crapauds, orchidées furent notre menu, c'était déjà pas mal : alors en voici quelques photos pour le plaisir des yeux.

Alors, pour la route, quelques clichés de cette balade : ça vaut le coup !

foretguyane12

Une dendrobate, dangereuse grenouille au venimeux contact...

foret1

L'araignée tisse sa toile, patiemment, dorée par le soleil

ordhid_e

Pureté de l'orchidée,

orchid_ebambou

en langage vernaculaire, voici une "orchidée bambou"

orchid_etigre

Orchidée tigrée

orchid_etigre2

Il y a beaucoup de sortes d'orchidées
tigres, voici l'une d'elles

grenouille1

dame dendrobate pose...

grenouille2

couleur feuille, je me fonds dans le décor...

grenouille3

je ne suis pas sûre d'être découverte, pourtant je suis là !

grenouille5

grenouille6

Jaune, noire et bleue, autre dendrobate

grenouille7

Pas un pas de plus !!!

grenouille8

J'suis moins vive, mais j'suis pas mal quand même...

grenouille10

Aucune retouche, on est naturelles !

grenouille11

Ce jour-là, on était toutes de sortie, mini grenouilles

grenouille12

Voilà, la sortie grenouille est terminée....

Et, pendant ce temps là à Remire Montjoly et sur le littoral - Sinnamary, Kourou... -, les papillons-cendre sont au rendez-vous... Surtout, si vous voyez vers vous arriver ces exécrables mamans papillons, ne dirigez point de bombe insecticides vers elles, cela les panique, les agîte, elles lâchent encore plus de fléchettes venimeuses partout ! Tentez de les prendre, une fois posées, avec un kleenex ou essuie-tout humide, mettez les à la poubelle. Et, si vous vous faites piquer, no stress (enfin, essayez...) : prenez une douche la plus chaude possible (ayez toujours un tube de Biafine sous la main !!!), ne vous savonnez point : vous risqueriez d'éparpiller ailleurs les fléchettes (elles sont tellement microcospiques que vous ne parviendrez jamais à les voir...). Allez en pharmacie, l'une d'elles aura encore peut être de la solution souffrée à vous tamponner (sans frotter !) sur vos piqûres. Et lavez vos vêtements chaque jour, ne les laissez pas sécher dehors si vous avez des papillons-cendre chez vous, nettoyez vos sièges avec un essuie-tout humide, souvent changé, pour tenter d'éliminer les éventuelles fléchettes.

Que tout cela ne tourne pas à l'obsession... Tentez d'éloigner les papillons de chez vous en posant des pièges éclairés loin de chez vous, et peut-être appelez aussi les services municipaux : ils auront peut-être envisagé de mettre en oeuvre des actions de grande envergure pour une lutte plus efficace ?

A bientôt !