Bonsoir !

Depuis une semaine, le "courrier des lecteurs" de Blada (www.blada.com) est le vivier d'hypothèses innombrables à la suite d'une série d'explosions qui a réveillé tous les habitants entre Iracoubo et Sinnamary, sur le littoral de Guyane. Le leit-motiv, c'est "on nous cache quelque chose...", et je serais la responsable de ce site, je ne pourrais qu'être tentée d'écrire un bouquin, tant fusent les idées les plus folles !

A 5 h 50, samedi dernier, une première explosion, puis d'autres, ont réveillé en sursaut tout le monde ; beaucoup ont pensé à un tremblement de terre, puisque nous avons eu deux alertes, l'an dernier et il y a deux ans. A priori, les sismographes n'ont enregistré au large de la Martinique qu'un petit mouvement, maxi 4 sur l'échelle de Richter, qui ne saurait expliquer l'importance des manifestations de la semaine dernière.

Alors quoi ??? Ici, c'est le silence radio ; seul un communiqué de la Préfecture de Guyane, samedi en fin de matinée, a informé la population que des contrôles avaient été faits sur le site du Centre Spatial Guyanais, mais que rien d'anormal n'y avait été décelé. Depuis, plus rien ; les rumeurs vont bon train, allant de l'attaque terroriste sur le chantier de Soyouz à l'émergence d'un volcan, en passant à une explosion de méthane, un problème sur le barrage de Petit-Saut... Nous vivons une époque formidable...

Plusieurs rédacteurs de cette nouvelle rubrique de Blada intitulée savoureusement "les bladas mènent l'enquête" se surpassent, tant par leur style que par leur imagination : ça sent les vacances !

Bon, je ne puis qu'espérer, comme vous, fidèles lecteurs, que la réalité ne dépasse point la fiction...

Tiens, à propos de fiction et de réalité, je vous "conseille" le dernier livre de Gérard Mordillat, "Notre part des ténèbres", édité en janvier 2008 par Calmann-Lévy. Mes guillements sont restrictifs, je vous l'accorde, parce que le style se discute ; mais le thème fait froid dans le dos. Froid, physiquement : les salariés licenciés d'une grosse entreprise montent une opération terrible et entraînent les actionnaires de la société dans une croisière mortellement fraiche... Ce qui fait surtout froid dans le dos, c'est cette alternance d'action et de dépêches consternantes que l'on ne peut s'empêcer de lire en se disant : où va-t-on, qu'a-t-on fait de notre avenir... Ce gros pavé se lit vite, c'est du style "thriller", terriblement actuel et dramatique. Il y a quand même une morale, il y a aussi des survivants... Je crois que je retire les guillemets, malgré tout : il ne faut pas mourir idiot, et si c'est par la fiction que certains d'entre nous doivent prendre connaissance de la réalité, c'est bien ; et je pense que tel est bien le but de l'auteur, dont le dernier roman "les vivants et les morts" s'intéressait beaucoup également au monde du travail.

A très bientôt ; j'aimerais avoir bientôt le temps de coller de nouvelles photos dans mes albums, il y en a des superbes...