Les deux tours des élections municipales et cantonales sont passés, les Maires et Présidents de Conseil Généraux sont choisis, en métropole... comme en Guyane !

Telle la tempête décrite dans le dernier "post", les jeunes ont bousculé l'ordre établi, les vieux (partis !) sont fatigués, la carte politique se dessine.

Pensez, notre Premier Vice-Président du Conseil Général, Lucien Prévot, a été balayé par un inconnu Athis Jaïr, journaliste : et pourtant, Monsieur Prévot était un des piliers de l'administration... Il a soufflé de l'air froid sur la victoire de son rival, en disant quelque chose comme "en Guyane, le travail ne paye pas !" : avis aux nouveaux élus... planquez vous en attendant les prochaines échéances...

Naturellement, je dis vague. Naturellement, je souhaite à la Guyane d'être renouvelée grâce aux nouvelles équipes mises en place. Naturellement j'attends que le département prenne conscience de l'urgence de se bouger, que chacun se sente responsable de lui-même, sans toujours attendre tout ce que lui doit forcément... l'autre, dira-t-on. Père, comme beaucoup, disait "aide-toi, le Ciel t'aidera !" : philosophie basique que nous devrions nous passer en boucle les uns les autres au lieu de perdre tant d'énergie à critiquer le voisin ou l'étranger.

Bon, je vous donne quelques résultats des élections guyanaises des scrutins récents ; les Maires, d'abord :

Cayenne : Rodolphe Alexandre (battu : Jean Claude Lafontaine). Beaucoup pensent que c'est l'équipe du nouveau maire qui a été choisie plutôt que Rodolphe Alexandre lui-même : pourvu qu'il le comprenne, l'admette... et travaille avec elle !
Saint Laurent du Maroni : Léon Bertrand se succède. Heureusement pour lui, les législatives n'avaient pas vraiment été positives à notre ancien ministre du tourisme...
Macouria : Serge Adelson, ancien maire en est le nouveau
Kourou : Juliana Rimane n'a pas séduire les électeurs, qui ont préféré garder Jean Etienne Antoinette
Matoury : Jean-Paul Roumillac conserve son siège
Remire-Montjoly : une quadrangulaire - peu banal ! - au second tour s'est finalement soldée par la victoire de celui qui avait pris la place de M. Lama, décédé en cours de mandat : Jean Ganty est donc toujours Maire !
Mana : Georges Patient, seul candidat, a gardé sa place.
Sinnamary : surprise ! Georges Madeleine s'est fait balayer par Jean Claude Madeleine
Saint Georges de l'Oyapock : Fabienne Mathurin Brouard, jeune femme de 34 ans, s'est imposée.
Roura : Daniel Riché à succédé à Claude Pollony
Papaïchton (sur le Maroni) : Richard Lobi
Maripasoula (plus grande commune "de France", sur le Maroni) : Tobie Balla
Apatou, toujours sur le fleuve de l'Ouest : Paul Dolianski prend la place de Gérard Amayota
Grand Santi, sur le Maroni : M. Renault
Saül, dans le sud guyanais : M. Charlotte
Saint Elie, qui fait parler d'elle en ces temps de lutte contre l'orpaillage clandestin : M. Barro
Régina (on repart dans l'Est du département) : M. Anatole
Montsinéry Tonnégrande, non loin de Cayenne : Patrick Lecante prend la place d'Auguste Fernand
Awala Yalimapo, à l'extrême ouest du littoral guyanais, commune amérindienne : M. Ferreira
Camopi, sur le fleuve Oyapock, au Sud Est : M. Monerville

Je pense que j'oublie deux communes... c'est nul... Mais si vous allez sur le site de la Préfecture, vous trouverez TOUS LES RESULTATS !!! A titre personnel, j'ai été frappée par le nombre de candidats "sans étiquette", notion révélatrice d'un climat délicat pour les différents partis quand même bien en présence, fondamentalement, derrière cette "transparence" !!! Des "affaires" ont dû coûter leur place à deux élus, quelques uns ont perdu la bataille faute d'avoir su attaquer, d'autres se sont recommandés de partis qui ne les avaient point du tout adoubés : rien finalement que d'assez classique. Au travail maintenant, Madame et Messieurs les Maires du département...

Et le Conseil Général ? Président, Premier vice Président : tout change, même si l'ancien président, Pierre Désert, reste Conseiller. Je vous épargne la liste des vainqueurs, vous donnant seulement le nom du nouveau Président, qui a déjà été premier Vice-Président : Alain Tien-Long. Bonne chance, Monsieur le Président, donnez du souffle à votre collectivité, qu'on ne la sente pas si "mal", que ce qui ressort de son action ne la présente pas comme ce soir en désaccord avec les services de l'Etat sur des thèmes aussi importants, par exemple, que la lutte contre le Sida, si dramatiquement présent en Guyane...

Au boulot, les nouveaux !!! Sachez insufler un vent pacifique et dynamique à vos partenaires et à vos équipes !!!

Au dodo, pour moi... Et à demain ou à bientôt : j'ai tant de retard !