Enfin, cela va plutôt se limiter à quelques photos... Pour vous rappeler des bons souvenirs, ou bien pour vous donner envie de venir découvrir ce territoire si prenant !

61_rue_lalouette__cayenne

Voici l'une de mes photos, mais aussi de mes maisons, préférées de Cayenne.

Elle est située au 61 rue Lalouette, l'une des plus traditionnelles de la capitale. Derrière ces rideaux voletant, souvent j'entrevois une "grande personne" comme ici on les appelle les personnes âgées.

Cette maison m'évoque la douceur de la vie et les histoires d'antan qu'aujourd'hui encore on saurait se transmettre de génération en génération ...

F_lix_Ebou__et_les_Palmistes

Voici la Place des Palmistes ; en son milieu est érigé un monument dominant la statue de Félix Eboué, né à Cayenne en 1884, mort au Caire en 1944 : deux villes un peu "mythiques" parce qu'envoyant à de multiples images et moments historiques.

Félix Eboué, c'est l'une des plus grandes figures de la Guyane ; administrateur, on l'évoque souvent dans les expositions ou les livres comme le "premier Gouverneur Noir" en Afrique. Sur la droite, en dehors de la photo, "le" cinéma de Cayenne, l'Eldarodo... inatteignable pour moi ce soir... M'en remettrai-je ?

cayenne_vue_du_fort_C_p_rou

Nous voici en surplomb de Cayenne, au Fort Cépérou : c'est l'une des plus belles vues de la ville, et on la voyait déjà sur les cartes postales de la fin du XIXème. Premier bâtiment à gauche, la Mairie ; second : "l'immeuble" Franconie, consacré au Musée Départemental, et ensuite à la Bibliothèque. Derrière la bibli, la verdure, c'est la Place des Palmistes. La rue, c'est l'Avenue de Gaulle, l'artère principale de Cayenne. Au fond à gauche, la mer, quelque peu brunâtre... elle est teintée par les alluvions de l'Amazone. Cayenne, on peut le dire, "tourne le dos" à la mer, ce qui est un peu troublant...

pirogue_sur_le_maroniNous nous sommes éloignés de Cayenne, avons emprunté la RN1 pour relier Saint Laurent du Maroni, puis Saint Jean ; nous avons abandonné notre véhicule à quatre pattes pour emprunter une pirogue aux couleurs saramacas... Voici sa Majesté le Maroni, qui vous réconciliera avec la vie... et vous fera - provisoirement - oublier les petitesses de certains pour vous plonger dans les merveilles de la nature : bon voyage à vous...

A BIENTOT !